7 mai 2004

Catégories

Première réaction du SNES académique au courrier du Ministre

La section académique du SNES vient de recevoir la copie du courrier adressé par F. Fillon, Ministre de l’Education Nationale, à M. Jean-Paul Chanteguet, Député de l’Indre.

- Il s’agit de la réponse ministérielle à l’interpellation faite par M. Chanteguet au sujet de la précarité dans l’Education Nationale. M. Chanteguet avait en effet décidé de saisir M. Le Ministre de l’Education Nationale à la suite du courrier que nous lui avions adressé.

La réponse du Ministre traduit le déni complet des enjeux et de la réalité de la précarité dans notre secteur.

- M. Fillon sait-il qu’en dehors des Maîtres Auxiliaires, d’autres catégories de précaires sont désormais massivement recrutées ? Des milliers de vacataires et de contractuels s’ajoutent désormais aux MA, portant à plus de 40 000 personnes le nombre de profs, CPE ou COP non-titulaires ?

- M. Fillon, qui dans son courrier précise en détails les diverses modalités d’accès aux concours et aux examens professionnels, peut-il encore faire semblant d’ignorer que le gouvernement dont il est membre a décidé une réduction drastique du nombre de postes à ces mêmes concours et examens depuis maintenant deux ans ?

- Un tel déni de la réalité vécue par plus de 40 000 professeurs,CPE et COP, actuellement en poste dans les établissements scolaires ou chroniquement contraints à des périodes de chômage, est totalement cynique et inacceptable.

Sans doute nous faudra-t-il de nouveau rappeler publiquement à Monsieur Fillon et à l’ensemble de son gouvernement qu’ils ne peuvent rester sourds et aveugles plus longtemps face à la réalité.

Saisissons-nous des actions décidées d’ici la fin de l’année scolaire (pétition dans notre académie, grève nationale le 25 mai)pour nous faire entendre !