Parce qu’ils refusent les suppressions de postes (17 au total).
Parce qu’ils n’acceptent pas les décrets Robien qui vont alourdir notre charge de travail (fin de l’heure de chaire en 1°, des heures de labo en SVT, Histoire Géographie, Sciences Physiques…), dégrader nos conditions d’enseignement (l’exercice sur 3 établissements risque de se multiplier) et déqualifier nos métiers par l’introduction de la bivalence, les lycées chartrains ont réagi :
-  rejet des DGH à Fulbert, S. Monfort et Jehan de Beauce
-  grève à S. Monfort fin janvier, suivie par 80% des collègues
-  boycott du Bac blanc à Jehan de Beauce
-  rétention des notes à Marceau, Fulbert et S. Monfort
Après la grève du 20 mars, nous ne comptons pas en rester là ! Les journées portes ouvertes à Fulbert et S. Monfort seront l’occasion d’exprimer notre mécontentement aux parents et aux élus. En outre et comme dans de nombreux lycées en France, l’occupation des locaux est déjà décidée à Fulbert, en attendant les autres établissements de l’agglomération.

affiche

Nous appelons également l’ensemble des personnels des lycées et plus généralement du 2° degré à un Rassemblement festif le Vendredi 6 avril à partir de 19h sur la Place des Epars.

Nous ne baisserons pas les bras face aux attaques répétées que nous subissons aujourd’hui !

Rétablissement des postes supprimés !

Abrogation des décrets Robien !

D. Gahat (SNES, Lycée Fulbert)
C. Lambert (SNES, Lycée Jehan de Beauce)
M-C. Miquelis (SNES, Lycée Marceau)
S. Gerardin (SNUEP, Lycée S. Monfort)
P. Rolando (SNES, Lycée S. Monfort)