21 février 2011

Catégories

Déclaration des commissaires paritaires SNES à la CAPA du 25 janvier 2011

Samedi 22 janvier, des rassemblements à l’appel de syndicats, d’association de parents d’élèves et d’association complémentaires de l’éducation ont porté un message clair de refus d’un budget 2011 de l’Education Nationale qui prévoit la suppression de 16 000 emplois dont 284 dans l’académie d’Orléans-Tours. Globalement les effectifs vont continuer à augmenter et la part du PIB destinée aux enseignements primaires et secondaires a diminué dans la période récente en passant de 4,5% en 1995 à 3,9% en 2006. Dans l’académie c’est 1525 élèves de plus dans les collèges, lycées et BTS et on supprime 284 postes ! 1354 suppressions depuis 2007, on peut parler d’un plan social de grande ampleur.
Mais ce gouvernement reste sourd et continue sa course folle des soi disant « réformes » de plus en plus contestées par les personnels et les parents : c’est le cas de la réforme du lycée qui montre ses effets pervers dans la mise en place de l’Accompagnement Personnalisé et du tutorat, celle des bacs STI outre qu’elle constitue un vrai gâchis financier, dénature complètement les enseignements technologiques et brouille ce qui faisait leur spécificité auprès des élèves. De la même manière sur le plan de l’orientation tout au long de la vie, les réformes avancent à marche forcée. Le projet de décret sur la labellisation a reçu un avis négatif au Conseil National de la formation tout au long de la vie ? Qu’importe, il sera quand même présenté au Conseil d’Etat et permettra ainsi aux organismes privés de s’occuper des élèves que les co-psy n’auront plus le temps de voir.
Dans de nombreuses académies les rectorats continuent à fermer les CIO à les transformer en antennes à les déménager dans des lieux excentrés ou dans des guichets uniques. Lors de l’audience intersyndicale du 8 décembre, nous avons demandé des réponses écrites de la part du recteur à un certain nombre de question : Quelle sera l’évolution de la carte des CIO dans notre académie ? Quelle sera la position du recteur dans le cadre du CPRDF en ce qui concerne l’orientation et les services d’information et d’orientation de l’Education Nationale ?
Par contre nous nous satisfaisons de voir apparaitre tous les postes de DCIO vacants au 1er mouvement : Blois, Orléans centre, Orléans la source et le poste du SAIO.