N. Sarkozy, puis le ministre Woerth, ont paru s’émouvoir, dernièrement, du scandale de la précarité permanente dans la Fonction publique. Ils ont, l’un et l’autre, évoqué la possibilité d’une titularisation.

Mais attention au piège du CDI, qui n’a rien à voir avec un accès au statut de fonctionnaire !

Une intersyndicale réunissant la quasi-totalité des organisations syndicales vient de demander au ministre de l’Education nationale que des négociations s’ouvrent pour mettre en place un vrai plan de titularisation.

Elle exige que

• le recours dévoyé et illégal à la vacation cesse, conformément à plusieurs jurisprudences du Conseil d’Etat requalifiant vacations en contrats ;

• le nombre de postes aux concours de recrutements externes et internes soit fortement augmenté ;

• des négociations rapides soient mises en œuvre pour la mise en place d’un plan de titularisation rapide qui n’écarte personne ;

• dans le même temps, soit mis fin au recrutement de nouveaux précaires et que compte tenu de l’ampleur des besoins, le droit au réemploi soit reconnu aux agents non titulaires à la rentrée 2010 ;

• des améliorations immédiates permettent une gestion transparente des personnels non-titulaires en fonction d’un cadrage national (rémunérations, affectations …).

Pour peser sur l’issue de ces négociations, soyons nombreux à

SIGNER LA PÉTITION en ligne

http://www.pourenfiniraveclaprecarite.org/

NOUS RASSEMBLER à PARIS

le MERCREDI 16 JUIN

(infos précisées prochainement sur notre site)