Appel à tous les personnels, enseignants, co-psy, MI-SE, aides-éducateurs, CPE

La section académique du SNES appelle l’ensemble des personnels à poursuivre l’action en se mobilisant dès la rentrée pour élargir les mouvements engagés depuis plusieurs semaines dans un nombre croissant d’académies et de départements.

Dans l’académie, la grève du 3 avril a été mieux suivie que celle du 17 mars ( 37% dans les collèges, 24% dans les lycées pour ce qui concerne les personnels enseignants, les MI-SE et les CO-psy restant très mobilisés ), mais, face à la gravité des attaques gouvernementales, la nécessité de passer à un niveau supérieur de la mobilisation, en rassemblant dans l’action les personnels de toutes les catégories, est absolument indispensable.

L’objectif est de relayer les académies en vacances, dont certaines ont développé des actions de haut niveau (voir le détail sur le site national du SNES), de mener des actions continues sous des formes diverses à discuter localement, avec en perspective les prochains temps forts que seront le 1er mai et la grève unitaire du 6 mai (AG locales et départementales intercatégorielles, adresses aux parents et à l’opinion sous des formes diverses, actions tournantes et continues incluant la grève reconductible, opérations « établissements morts », manifestations, etc.., avec le souci de construire l’unité la plus large, des syndiqués et des non syndiqués, et avec les autres organisations syndicales).

Dans l’académie, des actions locales ont commencé à se développer pendant la dernière semaine précédant les vacances : le département le plus mobilisé est le Cher, mais plusieurs établissements se sont lancés de manière plus isolée, dans l’Eure et Loir et dans l’Indre et Loire (voir les rubriques "Actualités","Dans les établissements" et "Ag/Rassemblements/Grève").
Le SNES soutient ces établissements en lutte, s’efforce de les faire connaître (envoyez-nous les infos, nous les mettrons en ligne), à leur demande, et appelle les autres lycées et collèges de l’académie à les rejoindre dans l’action.
(pour le détail du cadrage national de l’action, voir la motion « action » du congrès de Toulouse ; voir aussi la motion « action » du congrès académique de Blois sur ce site).

Dans les AG qui se sont tenues dans le Cher, lors du stage académique qui a rassemblé des TZR de tous les départements, le 9 avril, c’est la même priorité qui est remontée des discussions : rassembler les collègues de toutes les catégories, informer et mobiliser en montrant la convergence des attaques contre nos métiers, nos missions, nos élèves. C’est le sens aussi des actions menées par les Co-psy, en direction des personnels et des parents. La même urgence est apparue au plan de la FSU académique, dans laquelle le SNES est intervenu pour appeler à des AG rassemblant tous les personnels des établissements, en particulier les agents, les assistantes sociales, touchés par les transferts aux collectivités, mais aussi l’ensemble des ATOSS, les infirmières, les médecins scolaires.

C’est pourquoi nous appelons l’ensemble des personnels :

  • à organiser dès la semaine de la rentrée des AG rassemblant toutes les catégories de personnels dans les établissements et à participer aux AG départementales pour décider des suites de l’action, au plan local et départemental.
  • à faire du 1er mai une grande journée de manifestations pour la défense des services publics, pour nos salaires, nos retraites, notre protection sociale.
  • à faire grève massivement dès le 6 mai dans le cadre de la nouvelle journée unitaire d’action pour le service public d’éducation ; nous appelons les personnels à envisager dès maintenant la reconduction et l’élargissement de ce mouvement, si nécessaire.