12 octobre 2015

Le SNES-FSU et vous

Stage « Protection sociale » le 24 novembre 2015 à Orléans

Protection sociale : dans le cadre des 70 ans de la Sécurité Sociale, un 1er stage pour mieux comprendre et agir.

Le dernier Congrès académique du SNES-FSU de 2014 a pris la décision de mettre en place un groupe « protection sociale » pour permettre aux syndiqués de mieux comprendre les enjeux sur cette question, de peser sur les orientations, les choix et définir les actions.

La réflexion de ce groupe est partie de la notion de besoin avec la remise en cause progressive du principe d’universalité qui prévaut à la création de la Sécurité Sociale (« On cotise selon ses moyens et on reçoit selon ses besoins ») Cependant la question des besoins peut être détournée et utilisée dans le sens d’une individualisation notamment en période de crise économique, « justifiant » par exemple que les allocations familiales soient conditionnées aux revenus. Elle peut être également utilisée pour réduire la prise en charge par la Sécurité sociale des besoins de base et généraliser la création de « paniers de soins » divers assurant des niveaux de couverture par les complémentaires, elles-mêmes diverses et répondant à des besoins différents. Mais qui décide dans ce cas des besoins qui doivent être pris en charge ? Et pourquoi ne pas imaginer à terme (et l’imagination des libéraux peut être sans limite) qu’à partir d’un certain niveau de revenu, la Sécu ne prenne plus en charge les besoins en matière de soins et que les plus pauvres ne se voient proposer qu’une prise en charge très réduite des leurs.
C’est pourquoi la question du financement des différentes branches de la Sécurité sociale est fondamentale : ce sont les cotisations, part du salaire, qui doivent rester son mode de financement.

Le stage du mardi 24 novembre à Orléans présentera
- L’historique et l’architecture de la sécu dans toutes ses dimensions en montrant la cohérence d’un système qui se voulait solidaire, ses évolutions et les positions des diverses organisations syndicales sur ces évolutions.
- Un point sur la branche « santé » : organisation, projet de loi santé.
- Le rôle joué par la Mutualité Française et la MGEN (qui demande maintenant que les fonctionnaires bénéficient d’un crédit d’impôt pour les aider à acquérir une complémentaire santé

Le programme et le lieu plus précis seront communiqués aux inscrits
inscrivez-vous très rapidement et avant les congés de Toussaint.