Le 27 juin, le nouveau ministre V.Peillon a adressé aux Recteurs une circulaire qui constitue un véritable coup de poignard dans le dos pour des milliers de collègues de STI qui espèrent l’arrêt de la réforme des STI2D :

Le SNES national a immédiatement réagi en demandant au ministre l’abrogation de cette circulaire. En vain. Déjà, dans certaines académies (Bordeaux, Amiens, Toulouse, Créteil...), les recteurs ont lancé l’injonction du changement de discipline.

Le SNES-FSU Orléans-Tours a demandé une audience rectorale, pour connaître les intentions de notre Recteur qui dit « réfléchir à une grille de correspondance pour ce changement de discipline » (annonce faite lors du groupe d’information du 30 août 2012.

Dès à présent, nous alertons les collègues de STI de l’académie pour qu’ils se tiennent prêts à la riposte collective : diffusons au maximum le tract ci-dessous !

En fonction des décisions prises au niveau national, nous organiserons avec nos collègues les suites de la réaction collective indispensable pour sauver nos disciplines et avec elles la voie technologique et l’avenir de notre métier.