François HUWART

Député de l’Eure et Loir

Paris, le 24 mars 2004

Mesdames, Messieurs

- Vous avez appelé mon attention sur la situation particulièrement préoccupante des personnels vacataires, contractuels et maîtres auxiliaires du ministère de l’Education Nationale. Je vous en remercie.

- Tout d’abord, je tiens à vous préciser que je partage vos inquiétudes quant à la précarisation de ces emplois et la détérioration des conditions de travail des personnels enseignants et non-enseignants de l’enseignement primaire à l’enseignement supérieur. Cette précarité ne peut qu’avoir des conséquences néfastes sur le devenir de notre système éducatif.

- Aussi, j’ai saisi le ministre de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, par le biais d’une question écrite, pour lui demander les mesures qu’il compte prendre pour remédier à cette situation.

- Bien entendu, je ne manquerai pas de vous communiquer le texte de cette question dès sa parution au journal officiel ainsi que la réponse qui me sera donnée.

- Restant à votre disposition, je vous prie de croire, Mesdames, Messieurs, à l’assurance de mes sentiments les meilleurs.