Le nombre des collègues qui nous contactent après une inspection « qui s’est mal passée » est en augmentation sensible. Ces inspections laissent parfois derrière elles un malaise profond, accentué par la rareté de cette évaluation et le contexte de dégradation des conditions d’exercice, qui fragilise et augmente sans doute le besoin d’une aide et d’une reconnaissance du travail accompli.

Évaluation inutile, injuste, discours normatif, prescriptions imposées mais non débattues, consignes qui ne tiennent pas compte de la réalité des publics, ignorance de l’engagement des enseignants dans leur travail, des conditions d’exercice du métier, rapports dont les termes sont ressentis comme décourageants, voire méprisants, les mots sont parfois très durs, et le discours bien amer de la part de ces collègues qui ironisent alors sur leurs attentes d’un moment d’inspection et d’entretien qui pourrait jouer un rôle constructif d’aide et de conseil, à la fois individuel et collectif. S’ajoute à cela un fort sentiment d’impuissance, le seul recours, en cas de contestation, étant un droit de réponse aléatoire ou la demande d’une contre-inspection souvent pensée comme jouée d’avance.

Indépendamment des inspections individuelles, ce sont les inspections « croisées » (venue dans l’établissement d’une équipe d’IPR pour un diagnostic de l’établissement, une rencontre collective des enseignants, et une inspection) qui sont particulièrement mal vécues par les collègues. Ils ont le sentiment d’être rendus responsables des difficultés de leurs élèves, et le fait d’être inspecté avec, dans sa classe, plusieurs IPR de disciplines différentes, suscite un émoi qu’on peut facilement comprendre ! Nous intervenons auprès du Recteur à ce sujet.

C’est pourquoi nous avons demandé à rencontrer en audience le Doyen de l’Inspection Pédagogique Régionale et les IPR qui seraient intéressés par un échange avec nous.

Objectifs de la rencontre, un échange sur :

- la réalité du métier d’enseignant actuellement, sa complexité, ses difficultés
- les objectifs et les orientations actuelles de l’Inspection dans l’académie
- les possibilités de mieux prendre en compte les attentes des professeurs et des inspecteurs en matière d’inspection