16 septembre 2014

Mutations /Statuts / Carrières

Petit cours de géométrie à destination de notre Recteur

A cette rentrée 2014, le rectorat vient de nous prévenir qu’il n’y a plus de problème et que le trajet pris en compte est maintenant le trajet réellement parcouru.
C’est exactement ce que nous souhaitions.
Nous pouvons donc être satisfait que notre revendication soit prise en compte et que le rectorat indemnise correctement les collègues dans ces situations.
Si néanmoins vous rencontrez encore un problème, contactez-nous.

Petit cours de géométrie à destination de notre Recteur.

Au vu des dernières déclarations de notre Rectorat concernant les frais de déplacement pour les TZR affectés à l’année en service partagé, nous sommes tous en droit de nous demander si le Recteur d’Orléans-Tours connaît sa géométrie.
Alors que les textes prévoient l’indemnisation des frais de déplacement en considérant le trajet effectif, le Rectorat d’Orléans-Tours lèse considérablement les TZR affectés à l’année en complément de service, puisque seule la distance « séparant l’établissement de rattachement de l’établissement le plus éloigné » est prise en compte.

Une majorité des collègues en affectation multiple est donc lésée.

Voyez ci-dessous les trois situations dans lesquelles les TZR en complément de service peuvent se trouver :
- en bleu, le trajet effectif
- en rouge le trajet remboursé

 

Cas classique

Le TZR effectue trois déplacements alors qu’il n’est remboursé que pour un aller-retour entre son RAD et l’AFA la plus éloignée.

 

JPEG

Cas le plus favorable

Lorsque les établissements sont alignés et qu’une AFA se trouve entre le RAD et l’autre AFA. Le TZR est alors remboursé pour le trajet effectif.

 

JPEG

Cas très défavorable

Lorsque les établissements sont alignés avec le RAD entre les deux AFA. Le TZR peut alors n’être remboursé que pour à peine plus de la moitié de son trajet effectif. Il est temps que le rectorat respecte la réglementation et prenne en compte le trajet réellement effectué ! Ce n’est pourtant pas difficile à comprendre.