L’Assemblée Générale des grévistes de Nogent-le-Rotrou, rassemblant des salariés du Public et du Privé, réunie le 13 mai 2003, constate :

  • que le projet de loi gouvernemental sur les Retraites entraînerait un recul social considérable se traduisant, pour tous les travailleurs, par un passage au-delà de 60 ans de la période de travail et un abaissement très important du montant des pensions ;
  • que le gouvernement lance parallèlement une vaste offensive contre les Services Publics : non remplacement de 50% des départs en retraite, décentralisation de pans entiers de l’Éducation Nationale porte ouverte à la privatisation de certains services et source d’inégalités entre les citoyens ;
  • qu’il vient de considérablement baisser le remboursement de centaines de médicaments ce qui donne une idée de la réforme de la sécurité sociale qu’il concocte pour l’automne.

L’Assemblée Générale condamne vigoureusement cette casse systématique des systèmes de solidarité mis en place dans notre pays depuis la Libération.

Elle exige :

  • l’abandon des mesures Balladur de 1993 qui pénalisent gravement les retraites des salariés du Privé
  • le retrait du projet Fillon et les 37,5 annuités pour le Public comme pour le Privé, la retraite à 60 ans avec un taux de remplacement de 75 % minimum,
  • la création des postes nécessaires dans la Fonction Publique et la résorption de la précarité,
  • le maintien du statut d’étudiant-surveillant (retrait du statut d’assistant d’éducation), l’abandon du transfert aux régions de 110 000 personnels de l’Éducation Nationale (CO Psy, assistantes sociales, médecins scolaires, TOS),
  • l’amélioration du système de sécurité sociale ( refus de l’assurance privée inégalitaire),
  • la priorité à l’emploi pour faire reculer les licenciements.

L’Assemblée Générale est consciente que pour atteindre ces objectifs une action unitaire, interprofessionnelle et dans la durée est nécessaire. Elle invite tous les salariés des différents secteurs à se réunir en assemblées générales sur leurs lieux de travail et à décider des actions appropriées y compris les grèves reconductibles qui se multiplient déjà dans tout le pays.

Dans l’immédiat, elle appelle les Nogentais à se rassembler Jeudi 15 Mai à partir de 18 h devant la Sous-Préfecture.

C’est tous ensemble, solidaires, que nous gagnerons !