19 juin 2004

Actualités

Lettre FSU UNSA SGEN FCPE PEEP aux Principaux d’Eure-&-Loir sur la prime au « mérite »

FSU 28, SGEN-CFDT 28, UNSA éducation 28, FCPE 28, PEEP 28

Madame ou Monsieur le ou la Principal(e)

Les membres du conseil d’administration

Une des mesures du plan du Conseil Général « accroître l’égalité des chances au collège », consiste en l’attribution d’une récompense aux deux élèves les « plus méritants » de chaque classe de 4e.

Nous nous opposons à cette opération qui consiste à récompenser par un chèque culture de 100 € le travail scolaire. C’est contraire à toute l’éthique de l’École républicaine : son but n’est pas la compétition où les uns éliminent les autres mais de faire progresser les compétences et les savoirs de tous les jeunes pour les faire parvenir au meilleur niveau possible.

Le travail de chaque élève est apprécié par les conseils de classe, le compte-rendu en est fait par les bulletins trimestriels et les conseils sont prodigués en permanence pour encourager les élèves à s’accrocher face aux difficultés qu’ils peuvent rencontrer.

Ce dont les jeunes ont besoin c’est que des moyens humains soient attribués aux établissements dans le cadre de DGH plus importantes pour permettre des dispositifs de soutien amplifiés, de travailler autrement (groupe de langues, ...) et des remplaçants en nombre suffisants et non qu’on supprime 41 postes comme il est prévu à la rentrée de septembre en Eure-et-Loir !

Présentée comme une mesure de lutte contre l’échec scolaire, cette « prime au mérite » en est une grossière caricature qui n’aurait aucun effet mais risquerait, au contraire, de dégrader le climat des classes et des collèges.

En tout état de cause, le conseil d’administration doit être consulté. Nous souhaitons que chaque Conseil d’administration décide d’ une autre utilisation des fonds prévus pour cette mesure.

Veuillez agréer, Madame Monsieur le ou la Principal(e), nos salutations les plus respectueuses.

Chartres le 18 juin 2004

Téléchargez cette lettre en cliquant ci-dessous :