Les Conseillers d’orientation-psychologues et les directeurs de CIO étaient réunis le vendredi 4 juin à Orléans afin de débattre sur le projet de texte sur les missions, qui refonde complètement le métier de co-psy et menace directement l’existence des CIO.

Des actions étaient également organisées :
Pique nique, distribution de tracts et signature de la pétition intersyndicale place du Martroi entre 12 et 14h
rassemblement devant le rectorat à 16h
audience avec la chef de cabinet du recteur, la CSAIO et la responsable de la DPE
60 copsy et dcio étaient présents (sur 150) soit 40% de la profession et 256 signatures ont été réunies en 2 heures.
La presse était présente et a relaté de façon assez objective le déroulé de la journée et nos revendications (cf article de presse ci joint).

Les débats ont porté sur :
- notre conception de l’orientation et de l’école : quelle orientation dans quelle école ?
- la réduction de nos missions : spécialisation sur un public, public prédéfini
- transfert de nos missions aux enseignants (ex du lycée d’Amboise où une prof assure déjà cette année 3 heures pour la mise en place du programme d’orientation)
- les choix de société qui sous-tendent tous les projets en cours
- le titre de psychologue : le définir précisément
- la défense des CIO comme structure d’appui de notre métier
- la labellisation d’organismes privés qui leur permettra d’entrer dans l’école
- la question du financement des CIO par les CG
- la question des recrutements
- la mobilisation dans les différents départements (qui est très variable)

Les actions qui ont été décidées :

Informer  :
- pétition intersyndicale à faire signer dans les établissements et dans les CIO (ci-jointe)
- lettres aux élus
- motions à faire voter dans les CA (ci joint)
- contacter les fédérations de parents d’élèves
- mettre un badge lors des permanences au CIO

Agir  :
- fermeture des CIO la veille du GT
- délégation qui se rendra à Paris le jour du GT
- prévoir un rassemblement un samedi après midi pour informer la population
- journée du 24 : grève pour la défense des retraites : être visible, informer et faire signer la pétition
- boycott des commissions d’appel
- Ecrire un texte sur nos missions : ce que nous voulons avec une définition claire du titre de psychologue et de notre ancrage dans l’école

Compte rendu de l’audience :

Mme Bouty, la directrice de cabinet du recteur, Mme Hauchecorne, Csaio et Mme Nicoleau Legendre, chef de la Dpe
1 Snes, 1 Sgen, 1 Sud, un co-psy non syndiqué et une Dcio non syndiquée.
Après avoir exposé nos inquiétudes sur l’avenir des services et la refonte du métier de co-psy, nous avons développé notre conception de l’orientation. A été abordé la question des recrutements et celle du financement des CIO par les CG.
Ce qui a été répondu : morceaux choisis :
Missions des copsy : « les professeurs doivent s’emparer de la question de l’orientation » « ils ne font pas d’entretien d’orientation mais des entretiens d’étape » Pourquoi leur donner cette dénomination ? « c’est le ministère ». « Le co-psy doit être un conseiller technique du chef d’établissement c’est à dire un appui pour la mise en place de l’accompagnement personnalisé (volet orientation) et le PDMF ». « Il faut travailler sur la complémentarité des acteurs » « repenser les missions pour mieux travailler ensemble »
Les CIO : la Dcio présente, regrette le manque d’action et d’implication du rectorat sur le problème du financement des CIO par certains CG. Elle craint une contagion. Mme Bouty rétorque que le Recteur « est très préoccupé par la question du désengagement du financement des CIO » Il va d’ailleurs recevoir les 2 présidents des CG qui ont manifesté le souhait de ne plus financer les CIO : Cher et Indre et Loire. Il faut « réfléchir comment on peut travailler en réseau dans le cadre d’un réseau régional » « les CIO ne sont pas les plus nombreux sur la question de l’orientation » « il y a une concurrence » « il va falloir repenser l’implantation des CIO et revoir la répartition territoriale »
Le recrutement : exposé des conséquences du niveau trop bas de recrutement sur le fonctionnement des CIO et sur le travail au quotidien. Certains CIO doivent fermer sur certaines demi journées de la semaine.
Mme Hauchecorne rétorque que « le niveau de recrutement est constant » !!!

Régulièrement lors de l’audience, le rectorat a botté en touche et en a référé soit au cadre européen soit au cadre national (ce n’est pas le Rectorat qui décide !!!)
Mme Hauchcorne a évoqué la tenue d’un séminaire réunissant les CSAIO, où la question des missions des co-psy sera abordée. Elle a également mentionné la période de début juillet pour la prochaine date du GT sur les missions.