NI PRECAIRE, NI CHÔMEUR, TITULAIRE !

Postes aux concours 2004, le gouvernement a du mal à entendre.

Le 7 avril : montons le son !

- La décision gouvernementale d’abandonner toute programmation des recrutements et de réduire les recrutements d’enseignants du second degré compromet gravement l’avenir des jeunes diplômés et le maintien d’un enseignement secondaire de qualité à tous les niveaux et pour toutes les formations. Après des années de promotion sur le thème : « enseignant et si l’avenir c’était vous », on condamne des milliers d’étudiants au chômage ou à entrer dans le métier par la précarité. « Goûtez à l’enseignement, devenez vacataire », telle est la campagne promotionnelle lancée dans les rectorats !

40 000 MA, contractuels, vacataires peuvent témoigner que c’est une galère !

- La vacation payée à l’heure qui n’ouvre aucun droit à indemnités chômage et congés devient systématique pour assurer les remplacements de moyenne et longue durée, alors que de nombreux contractuels ont été mis au chômage et que les titulaires remplaçants et maîtres auxiliaires sont pressurés. Il n’y a pas de petites économies : les délais du paiement des indemnités chômage sont de plusieurs mois, les contrats s’arrêtent à la veille des vacances pour ne pas payer les collègues jusqu’à fin juin. Certaines disciplines sont jugées plus prioritaires que d’autres pour les remplacements !

L’aggravation de cette précarité est d’ores et déjà programmée

- Réduction drastique des postes aux concours externes
- Réduction des postes pour la titularisation : - 42,9 % aux concours réservés, - 62,9 % à l’examen professionnel
- Projet d’un nouveau contrat de non-titulaire à la fonction publique

La mobilisation des étudiants des Staps et autres filières, le 4 février, la grève du 12 mars conduit le gouvernement à concéder l’ouverture de discussion en EPS uniquement, et pour discuter des recrutements pour les prochaines années ! A nous tous de nous mobiliser pour obtenir :

L’ouverture sans délai de discussions qui associent l’ensemble des organisations représentatives des étudiants et des personnels du second degré, qui portent sur toutes les disciplines et tous les concours (externes, internes, réservés, examens professionnels), qui mettent en perspective la nécessité de programmer et augmenter les recrutements.

Les non -titulaires doivent faire entendre leur voix pour :

- Le réemploi de tous les non titulaires et l’abolition du recours à la vacation
- Un vrai plan de titularisation pour tous les précaires en postes ou au chômage.
- Le maintien et l’amélioration d’un système de remplacement par des titulaires formées
- La mise en place de pré recrutements d’enseignants pour assurer un vivier de recrutement de qualité.
- La programmation des recrutements et titularisations.

Pour que cette exigence soit clairement entendue, le SNES appelle les personnels non-titulaires et titulaires à participer aux actions organisées le mercredi 7 avril dans les académies à l’initiative des organisations syndicales signataires de l’appel reproduit au verso.

Les non-titulaires de l’académie sont appelés à se rassembler sur Tours et sur Orléans le mercredi 7 avril. Toutes les infos sur les lieux et horaires de rassemblement