Cette année scolaire a vu l’apparition de deux nouvelles épreuves au DNB : le B2I et l’attestation du niveau A2 dans une langue vivante.
Si le SNES a rappelé son accord sur le principe d’une évaluation des langues au sein du DNB, ce sont les conditions dans lesquelles cette évaluation s’est mise en place qu’il conteste fortement :
- parution tardive des textes (ce n’est que le BO n° 3 du 17 janvier dernier qui a -enfin !- défini les « Modalités d’attribution du diplôme national du brevet pour la session 2008 ») et ce, malgré une expérience comparable l’année précédente pour le bac STG.
- information insuffisante des professeurs de langue enseignant en 3e...
- ...des élèves et de leurs familles.
- flou dans la formulation des consignes.
- absence d’outils précis destinés aux enseignants.
- pas de cadrage national pour un examen qui, lui, l’est.
- etc.

URGENT : Le SNES demande un moratoire afin d’assurer une mise en oeuvre posée et sereine de l’évaluation. En signant la pétition nationale disponible ci-dessous, vous soutenez cette démarche.

Je signe maintenant !