Pétition tuteurs

Pour la rentrée 2013, le besoin en tuteurs et tutrices est immense. En effet, il faut accompagner :
les emplois d’avenir professeur (EAP)
les étudiant(e)s en 1e année de master (bac +4) en stage d’observation et de pratique accompagnée
les étudiant(e)s en 2e année de master et admissibles au concours supplémentaire dont les écrits sont dans 1 mois (juin 2013) et les oraux dans un an (juin 2014) et qui accepteront d’être contractuel 6h (ou plus).
les autres étudiant(e)s en 2e année de master (bac + 5) en stage de pratique accompagnée voire en responsabilité pour quelques semaines.
les stagiaires
La mission de tuteur/tutrice est professionnelle mais aussi syndicale.
Les tuteurs/tutrices ont un rôle fondamental à jouer afin de développer avec les jeunes une conception du métier fondée sur la réflexion, la proposition et l’action collective, nécessaires pour ne pas être des exécutant(e)s dociles.

Pour autant, être tuteur/tutrice représente un énorme investissement.
Conscient de la charge de travail inhérente à la fonction, le SNES revendique depuis de nombreuses années que les tuteurs/tutrices soient formé(e)s et déchargé(e)s d’une partie de leurs heures de cours.

Dans le cadre de la création des ESPE (Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education), un réseau d’établissements d’accueil, de tuteurs/tutrices et de formateurs/formatrices est envisagé et le ministre insiste sur la nécessité de former des tuteurs/tutrices.

Afin de porter nos revendications d’une formation et d’une revalorisation des conditions de mission de tuteur/tutrice, le SNEP, le SNES et le SNUEP lancent une campagne et proposent la signature d’une pétition afin que les promesses gouvernementales se traduisent en actes.

Vous pouvez télécharger cette pétition ici :
http://www.snes.edu/Tuteur-une-petition-pour-une-autre.html
afin de la signer et la faire signer massivement.

Tableau synthétique des types de « stagiaires »

Types stagiaires 2013

ERRATUM : Dans le tableau, la rémunération des stagiaires 15h doit être, pour 2013 - 2014 : « à partir du 3e échelon » (le retour à l’échelon 1 n’est envisagé qu’à compter de la rentrée 2014, ce que le SNES a dénoncé par un vote « contre », en Comité Technique Ministériel).