Communiqué de presse de la FSU

Le 14 janvier 2005

Suite au boycott du lundi 10 janvier, le CTPA a été reconvoqué aujourd’hui.

Nous avons réitéré notre opposition aux retraits de postes opérés et nous nous sommes fait l’écho des conséquences dénoncées avec force par les personnels et les usagers dans les actions qui ont émaillé l’actualité.

Nous avons porté le débat sur les moyens d’atteindre les objectifs d’élévation des qualifications dans notre académie.

Reconnaissant la nécessité d’assurer une transition, sans pour autant renoncer à l’objectif de faire évoluer l’offre de formation, le Recteur a annoncé les modifications suivantes :

  • St Amand Montrond, LP Jean Moulin : maintien du BEP métiers de la mode.
  • Vierzon, LP Henri Brisson : création d’un demi brevet des métiers d’art céramique.
  • Luisant, la SEP Silvia Monfort est maintenue.
  • Loches, LP Delataille : maintien de la demi section CAP agent polyvalent de restauration et ouverture d’un demi CAP agent en milieu familial et collectif, mais la demi section BEP bioservices reste fermée.
  • Saint-Aignan : création d’un demi Bac Professionnel traitement des surfaces.
  • Amboise, LP Chaptal : maintien du BEP restauration et du CAP brasserie. Mais la mention complémentaire barman reste fermée.
  • Orléans, SEP Benjamin Franklin : maintien d’une demi section de BEP productique et d’une section BEP électrotechnique.

Pour les autres établissements, la situation n’a malheureusement pas évolué.

Comme nous, les personnels apprécieront ces premiers résultats. Cependant, tous les moyens de la réserve étant utilisés, il est indispensable d’obtenir une dotation supplémentaire pour réaliser de nouvelles avancées et disposer des moyens d’ajustement nécessaires pour la prochaine rentrée.

Il faut aussi obtenir gain de cause sur les orientations du projet de loi et l’avenir du système éducatif.

Autant de bonnes raisons pour être massivement dans l’action le 20 janvier.