Cette année qui se termine a été forte en actualité :

- Désengagement de Conseils généraux dans le financement de certains CIO (ex du Cher),

- Réécriture des missions des conseillers d’orientation-psychologues avec un changement radical du métier…

Si certaines avancées ont pu être obtenues du fait d’actions importantes organisées par le Snes au plan académique : le 4 juin à Orléans et au plan national : le 18 juin à Paris, l’année scolaire qui se profile sera certainement décisive pour la catégorie Co-psy et l’avenir des services d’information et d’orientation de l’Education Nationale.

Mais cette année s’achève également sur une victoire concernant la rémunération des Co-psy contractuels :

Le SNES a obtenu du Rectorat qu’ils soient classés dans la 1re catégorie avec un indice de 410, car ils sont tous recrutés au niveau Bac + 5 du fait de leur titre de psychologue. Jusqu’à maintenant, ils étaient classés en 3e catégorie avec un indice de 349 !

Le Snes a exercé une pression constante sur le rectorat concernant cette question et incité les collègues Co-psy contractuels a faire des recours auprès de l’administration. Une fois encore l’action paye !