17 février 2012

Catégories

CR de l’AG nationale des retraités SNES (1-2 février) à Paris

AG nationale des retraités SNES les 1er et 2 février

Notre académie était représentée par deux déléguées Christiane Le Pennec et Michèle Martin. En plus des informations qui parviendront par l’intermédiaire des publications nationales, voici le compte rendu écrit par la délégation d’Orléans Tours.

- Point sur l’actualité fait par JP Beauquier (responsable national de la catégorie) suivi par des échanges avec la salle.

Tour d’horizon des principaux sujets sur fond de crise : prévisions de croissance revues à la baisse, hausse du chômage, dépenses publiques, pouvoir d’achat (actifs et retraités), inflation, poids des dépenses contraintes, pauvreté grandissante (8 millions de pauvres en France dont 4 millions de retraités), santé (nouveaux déremboursements), report des décisions concernant la perte d’autonomie (remettre nos revendications à l’ordre du jour aussi bien nationalement que localement).

Discours de N. Sarkosy : beaucoup de références à l’Allemagne, mais incomplètes cependant.
Par exemple : la baisse de l’emploi industriel est plus forte en Allemagne qu’en France, si le chômage y est plus faible, le retour à l’emploi se fait avec des temps partiels ou des « mini jobs »

- Préparation du congrès SNES 2012Il y a accord pour dire que les retraités peuvent s’exprimer sur tous les thèmes, y compris le thème 1 s’ils le souhaitent.

Pour les thèmes 2 et 3, sont évoqués divers sujets :

Revendications concernant les retraites, les polypensionnés, le pouvoir d’achat, la protection sociale et son financement, la perte d’autonomie, loi HPST (et ARS), la fiscalité (et les niches fiscales),
Quel service public des personnes âgées, cahier des charges, fonctionnement, moyens ?

Thème 4 et syndicalisme des retraités :

Information sur l’actualité concernant la FGR qui a demandé à rencontrer les 4 plus gros syndicats adhérents (dont le SNES), ce qui laisse à penser que la FGR voit son avenir avec les syndicats et non pas avec uniquement les adhérents directs, ou en créant une confédération de retraités, comme on pouvait le craindre.

Concernant la syndicalisation des retraités, il y a un réel travail à faire, et en particulier dans le SNES. Beaucoup de syndiqués ne réadhèrent pas lorsqu’ils prennent leur retraite, d’autres quittent également le SNES au bout de quelques années de retraite. Comment faire pour éviter ces départs ? Qu’attendent les retraités d’une organisation syndicale ?

Un questionnaire avait été proposé ces derniers mois, mais il n’a recueilli que peu de réponses, réponses difficilement exploitables par ailleurs. Il est proposé de refaire un questionnaire avec des questions amenant des réponses plus simples, ce qui permettra, avec une bonne diffusion, d’avoir davantage de réponses et de simplifier le dépouillement de ces enquêtes.

Les échanges dans la salle font également état du petit nombre de retraités militants dans les départements, d’où la difficulté à être présent à la fois dans les S1, SFRD, FGR et intersyndicale des retraités, sans compter que se rajoute souvent la participation à la vie des structures snes et fsu départementales ou académiques.

- Intervention de Daniel Robin (SG SNES) sur les sujets d’actualité
31 janvier : plutôt bien réussi (42% grévistes selon le comptage snes, 14000 manifestants). Et après ? il y a les actions carte scolaire et la campagne électorale commencera.

Le snes rencontre les partis politiques. Il est notamment demandé à F. Hollande de clarifier la nature des 60000 postes créés dans l’EN et leur financement, ainsi que le statut des personnels.

Congrès SNES : les retraités sont concernés par tous les thèmes mais D. Robin insiste sur l’importance du thème 4 concernant l’avenir du syndicalisme, alors que notre congrès intervient un an avant le congrès national de la FSU et qu’un mandat clair sur l’avenir de la FSU est indispensable. Si des actions et rencontres avec la CGT ou avec Solidaires ont eu lieu, il est temps de franchir une étape supplémentaire, et voir comment on peut instituer une véritable collaboration avec les autres organisations syndicales, et notamment la CGT, en évitant surtout les manœuvres d’appareils.

- Intervention de Thomas Coutrot (co-président d’Attac)
T. Coutrot nous a fait un exposé très intéressant sur la crise, la situation en France, les conséquences de la perte du triple A…. et à répondu aux questions de la salle.

Dans la période actuelle, comment les citoyens peuvent ils peser sur les décisions de N. Sarkozy ? Il y a une certaine résignation dans la population et les discours culpabilisateurs rencontrent un certain écho. Mais dans le même temps, il y a méfiance et scepticisme par rapport à ce discours : la recherche d’une alternative devient possible. Dans les départements se créent des collectifs (pour un audit citoyen de la dette) qui, s’ils se multiplient peuvent contribuer à la mobilisation de l’ensemble des citoyens. (Références à l’Argentine ou à l’Islande). Une décision majeure du début du prochain quinquennat sera la ratification du nouveau traité.

Remarque : le dossier de la prochaine US retraités (parution en avril) sera consacré à la dette et l’exposé de Thomas Coutrot en sera un des éléments.

- infos diverses
— -B. Vrain faisait partie de la délégation du SNES qui a rencontré la FGR (le SNES est, à l’heure actuelle, le seul syndicat qui a répondu à cette demande de la FGR). Il a été question notamment, en vue du congrès FGR de juin, de la revalorisation des pensions : les pensions suivent l’indice des prix à la consommation. Notre demande est une indexation sur les salaires qui, actuellement n’augmentent pas. Comment résoudre cette contradiction ?
Suite aux premières contributions des départements et des syndicats, une nouvelle mouture de la motion FGR devrait arriver début mars.
B. Vrain devrait entrer au bureau national de la FGR
— -Prochaine AG nationale
L’AG 2012 s’étant tenue à Paris, l’AG 2013 est prévue en province. Le trésorier national lance un appel aux sections situées à 200 km maximum de Paris pour organiser cette AG (en 2011, elle a eu lieu à Dijon).