Vous trouverez en pièce jointe la lettre que nous avons envoyée la semaine dernière à Mme Ropital concernant nos collègues en postes partagés.

Nous dénonçons depuis longtemps l’insécurité dans laquelle exercent nos collègues, sans aucun document officiel du Rectorat les couvrant administrativement. Il semble que notre courrier ait fait réagir, puisque les collègues concernés auraient (enfin !) reçu un document officiel du Rectorat.

Néanmoins, nous continuons de dénoncer les conditions dans lesquelles exercent nos collègues. Comment assumer un suivi efficace en étant sans cesse partagé entre plusieurs établissements, multipliant évidemment par deux les réunions, les injonctions, et devant s’adapter à un fonctionnement spécifique et une réalité différente.
Nous réaffirmons le droit pour chaque élève et chaque établissement, et le devoir pour l’administration de le mettre en œuvre, de bénéficier de la présence d’un CPE à plein temps, avec un nombre raisonnable d’élèves et de classes, lui permettant d’assumer l’ensemble de ses missions de façon efficace et éducative.

Un CPE, c’est un Conseiller Principal d’Education, et non un Conseiller Partagé d’Education !