26 novembre 2006

Actualités

29 novembre : réunion académique FSU (IUFM - enseignement supérieur)

Vu l’importance et l’urgence des enjeux au niveau de l’enseignement supérieur, dans notre région, la coordination académique de la FSU a décidé d’organiser une journée d’études ouverte à tous les syndiqués qui se déroulera :

Mercredi 29 novembre 2006 entre 9h 30 et 17 heures

au Conseil Régional, 9 Rue Saint-Pierre Lentin, Orléans, salles 2 et 3

Objectifs de la journée

- mettre en commun les informations.
- faire émerger une dynamique fédérale : mise en place de groupes de travail afin de créer les conditions d’un travail collectif plus approfondi ensuite, au cours de l’année scolaire.
- prévoir les initiatives et actions à mettre en œuvre.

Jean Fabbri, secrétaire général du SNESUP, participera à nos travaux.

Ordre du jour

1/la réforme des IUFM :
Intégration dans les universités, cahier des charges déterminant les contenus de formation initiale, incidences pour les personnels, instances de consultation des représentants des personnels, etc.
Nous savons que la quasi absence d’un cadrage national ministériel place l’enjeu syndical au plan régional.

2/CESR : dossier en cours sur l’articulation lycées/enseignement supérieur et le 1er cycle de l’enseignement supérieur

Joël Mirloup, (représentant du Président de l’Université d’Orléans au CESR), qui anime la commission chargée de ce dossier, viendra nous présenter les travaux en cours.

3/Rectorat : le projet académique
Le nouveau projet sera élaboré au cours de l’année scolaire. Le projet 2003-2006, qui arrive à échéance, portait fortement l’objectif d’une élévation du niveau de formation des jeunes de la région, notamment d’une forte augmentation du nombre des étudiants. Quel bilan ? Quelles revendications sur l’articulation lycée/enseignement supérieur, dans un contexte global qui remet en cause toute ambition pour les jeunes ?

5/Région : PRDF (plan régional des formations), CPER (contrat de projet Etat/Région)
L’avenir de l’enseignement supérieur est à l’étude dans ces deux cadres (offre de formation, implantation, moyens, rapprochement des entreprises..). Au moment où la FSU commence enfin à être reconnue au plan régional, il est important d’être en capacité de peser sur les choix à ce niveau, donc d’avoir un projet à proposer pour la région.

6/Mise en place des pôles de recherche et d’enseignement supérieur (PRES)